Nl - Fr- Eng   

BienvenuHerinnering aan een vergeten oorlog.e sur le site Internet consacré aux Belges qui ont participé à la guerre de Corée.

 Pour nous, vu le peu de retentissement qu’elle a engendré, nous considérons que cette guerre est la « guerre oubliée » ; pour vous, cher visiteur, puisse ce site contribuer à la faire rester dans vos mémoires.Le Bataillon livra toutes ses opérations offensives et défensives sur un terrain très secoué,  sous un climat difficilement supportable avec des étés brûlants et poussiéreux,deshivers extrêmement rigoureux, des averses ininterrompues, de jour comme de nuit et l’envahissante et omniprésente boue de la mousson.L’ennemi était fanatique, bien plus nombreux que les troupes alliées, mieux adapté au climat et coutumier des opérations de nuit ce qui exigeait des Belges une résistance psychique et physique exceptionnelle.
3171 Belges et 78 Luxembourgeois servirent en Corée.Le bataillon belgo-luxembourgeois dans lequel furent incorporés de nombreux soldats sud-coréens a subi les pertes suivantes :

Morts au combat : 101 Belges, Luxembourgeois et 9 Coréens ; Portés disparus : 5 Belges ; Blessés : 478 Belges.

La guerre de Corée fut une guerre civile qui débuta en juin 1950 par une offensive des communistes nord-coréens lancée sur la Corée du Sud. Elle se termina en juillet 1953 et constitua en fait le seul conflit armé de la Guerre froide. Les belligérants étaient d’une part, les Etats-Unis d’Amérique agissant sous le drapeau des Nations-Unies et d’autre part, les forces communistes de la Chine soutenue par l’URSS.Ce site rappelle l’histoire des Volontaires belges qui, avec d’autres troupes alliées alignées sous le drapeau de l’ONU, eurent le courage d’aller se battre au bout du monde pour défendre une paix qui venait d’être acquise et qui était encore très précaire. Cette paix n’existe d’ailleurs toujours pas car si l’on veut aller au fond des choses, on doit admettre que la guerre n’est pas terminée : seul un fragile cessez-le-feu tient lieu de fragile paix. Ami visiteur, peut-être avez-vous un père, un  grand-père ou un parent qui fut volontaire pour la Corée. Joignez-vous alors à nous pour réfléchir sur l’inanité des conflits armés et en particulier de celui que nous vétérans appelons « la guerre oubliée ».

Voici donc l’histoire des « Bérets bruns ».

  B.U.N.C. : Belgian United Nation Command

           copy Jan Dillen