Thumbnail
NL / FR / EN

 

Distinctions honorifiques

Page 8
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

 

Thumbnail
Thumbnail
 

 

 

 

 

Thumbnail Momenteel alleen in de franse versie
Thumbnail
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 
 
 


La disposition de l'arrêté royal n° 2 169 du 15 septembre 1953, est abrogée et remplacée par :

La décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage, avec palme, est décernée au :

- Sergent A.G.G. GILMONT, matricule 5/27 367, pour :

"Sous Officier remarquable pour son courage et son sang froid en Corée, au service des Nations Unies. Le 3 juillet 1953 à Chatkol au cours d'un raid contre un avant poste chinois, a assuré par explosifs la destruction d' un bunker ennemi ; a été blessé au cours de l'opération".

Même distinction au :

- Sergent J.P.V.R. POETS, pour :

"Adjoint au chef de peloton, en Corée, au service des Nations Unies, s'est distingué au cours des victorieux combats livrés à Chatkol, en mars avril 1953, contre un ennemi fanatique, principalement dans la nuit du 24 au 25 mars, malgré qu'il fut blessé par des éclats de bombes de mortiers ennemis à son poste de sécurité, continua à exercer son commandement jusqu'au moment où il reçut l'ordre de repli. Fut blessé une seconde fois par bombe de mortier dans la nuit du 18 au 19 avril 1953 en assurant le ravitaillement en munitions de son peloton sous un violent bombardement ennemi".

Même distinction au :

- Caporal C.E.M. JOORIS, matricule S/44 491, pour :

"Caporal, courageux et décidé en Corée au service des Nations‑Unies. S'est particulièrement distingué au cours des violents et courageux combats livrés â Chatkol en mars‑avril 1953, contre un ennemi agressif et fanatique. A été blessé par le tir de l'artillerie ennemie en allant nettoyer le no man's land, vers la fin de l'engagement du 18 au 19 avril, mission pour laquelle il s' était offert spontanément".

 

La disposition de l'arrêté royal n° 2 645 du ler mars 1954, est abrogée et remplacée par :La décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage, avec palme, est décernée au :

Caporal J.O. MANNS, matricule S/39 698, pour :

"En Corée, au service des Nations Unies. S'est particulièrement distingué par son courage et son dévouement comme chef d'équipe M.060 à Chatkol, au cours des violents et victorieux combats livrés en mars-avril 1953, contre un ennemi agressif et fanatique notamment pendant la nuit du 18 au 19 avril ; sous un violent bombardement ennemi, assura le service de son mortier avec une précision et une efficacité qui contribuèrent à briser l'assaut chinois. Avait déjà été blessé au cours des opérations du 26 septembre 1952".

 

La disposition de l'arrêté royal n° 2 700 du 19 mars 1954, est abrogée et remplacée par :La décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage, avec palme, est décernée au :

- Soldat S.P. NOTHOMB, matricule S/48 630, pour :En Corée, au service des Nations‑Unies. Coureur de compagnie remarquable par son calme et son mépris du danger. Lors des violents et victorieux combats livrés à Chatkol en mars avril 1953, contre un ennemi agressif et fanati­que, "ment menacé pour renforcer la défense et fut blessé dans la nuit du 18 au 19 avril, en faisant le coup de feu contre l'ennemi montant à l'assaut de nos positions".

 

La disposition de l'arrêté royal n° 2 107 du 8 août 1953, est abrogée et remplacée par :La décoration militaire de 2e classe pour acte de courage, avec palme, est décernée au :

- Soldat L.E. DE VRIENDT, matricule S/41 624, pour :

"En Corée, au service des Nations Unies. A participé cou­rageusement aux violents et victorieux combats livrés à Chatkol en mars‑avril 1953, contre un ennemi agressif et fanatique. A été blessé par le tir de l'artillerie ennemie en nettoyant le no man's land, vers la fin de l'engagement du 18 au 19 avril, mission pour laquelle il s' était offert spontanément".

 

La décoration militaire de 2e classe, pour acte de dévouement, est décernée à l'aumônier de 2e classe,

M . H . DECKERS, pour : "Aumônier en Corée au service des Nations Unies, du 22 décembre 1951 au 10 mars 1953. A rempli sa mission sacer­dotale avec un dévouement particulièrement digne d'éloges. A accompagné volontairement de nombreuses patrouilles, se portant toujours aux endroits les plus menacés, pour réconforter avec plus de célérité les blessés et aider à les ramener dans nos lignes".

Même distinction au :

Caporal C.J. BAILLIU, matricule S/42 691, pour :

"Caporal brancardier en Corée au service des (Nations‑Unies. S'est particulièrement distingué par son dévouement et la haute conception de son devoir, au cours des violents et victorieux combats livrés à Chatkol en mars‑avril 1953, notamment pendant l'attaque du 18 au 19 avril en soignant quoique brûlé lui‑même aux mains, des blessés brûlés au phosphore. A terminé sa tâche avant de se faire soigner".

Même distinction au :

- Caporal A.F. VAN ELDEREN, matricule S/42 838,

"de lourdes pertes à l'adversaire. Ayant reçu l'ordre de repli, le conduisit jusqu'au moment où il fut blessé par une rafale de burp gun. Par son courage et son sang froid, contribua efficacement au repli forcé d'un ennemi supérieur en nombre, ce dernier abandonnant quatre morts et un prisonnier".

Même distinction au :

- 1er Sergent E.F.G. TROOSTERS, matricule S/30 015, pour :

"Sous‑officier exemplaire, animé d'un sens de responsabilité et d'un courage exceptionnels, en première ligne, en Corée, au service des Nations-Unies pendant dix sept mois. Volontaire pour toutes les missions, a conduit avec calme, autorité et courage, plus de septante patrouil­les et embuscades. Dans la nuit du 19 au 20 décembre 1951 , au piton 171 , sa patrouille étant tombée dans une embuscade et surprise par un feu de mortiers ennemis, est parvenu à rentrer dans les lignes avec tous ses hommes".

Même distinction au :

-Sergent K.H. LEYS, matricule S/33 915,pour :"Sous officier remarquable par son courage et son sang froid au combat. Au cours d'un séjour de plus de trente mois, en première ligne, en Corée au service des Nations Unies, a, comme volontaire, participé à plus de cinquante patrouilles en territoire ennemi. A été grièvement blessé, par éclat de grenade, â Kojak‑Kol, le 7 juillet 1952, lors d'un assaut de sa compagnie contre les fortifications ennemies".

(Moniteur du 29 septembre 1954).

 

La disposition de l'arrêté royal n° 1 502 du 12 janvier 1953, est abrogée et remplacée par La décoration militaire de 2e classe, pour acte de cou­rage, avec palme et attribution de la croix de guerre 1940 avec palme,

est décernée au : Soldat J.A. HERMIA, matricule S/35 078,Pour :

"Parti avec le premier contingent du Corps de volontaires pour la Corée, au service des Nations-Unies, participa à toutes les opérations de la compagnie B. Volontaire pour toutes les missions périlleuses, s'y distingua par son mépris du danger. Le 22 avril 1951, pendant la bataille de l'Imjin, s'échappe de l'hôpital et tente de rejoindre le bataillon encerclé; n'y étant pas parvenu, se met à la disposition d'une compagnie de Rangers américains et livre plusieurs combats avec cette unité. Le 17 juillet 1951, au cours d'une opération du bataillon, son peloton fut placé dans une situation critique, devant se replier sur un espace découvert battu par mitrailleuse. Le soldat HERMIA se présenta comme volontaire pour engager cette arme ennemie et protéger le repli du peloton. Afin de mieux remplir sa mission, il se porta sur un terrain découvert et attira sur lui le feu ennemi. Par des déplacements fréquents et la précision de son tir, il put occuper l'attention des servants de la mitrailleuse ennemie, permettant à tout le peloton de franchir l'espace dangereux. Fut grièvement blessé d'une rafale dans le ventre au cours de cette action et ne put être ramené dans nos lignes que grâce à l'intervention et le tir nourri d'un char".

 

La décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage, avec palme est décernée au:

- Sergent M.C.A.J. CALLEWAERT, matricule S/37 021, pour: "En Corée, au service des Nations-Unies. Chef centraliste, remarquable par son compétence et son sang-froid. Dans de nombreuses circonstances a dirigé le central téléphonique avec une maîtrise et un dévouement inlassables, dans des conditions difficiles, rendant possible la transmission rapide des renseignements impor­tants, notamment au cours des violents et victorieux combats livrés à Chatkol en mars-avril 1953, contre un ennemi agressif et fanatique. A été blessé le 1 avril 1951, lors d'une offensive, pour la conquête d'un mamelon occupé par l'ennemi".

 

Les dispositions de l'arrêté royal n° 2 169 du 15 septembre 1953, sont abrogées et remplacées par: La décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage, avec palme, est décernée au:

- Sergent F.L.L. POLLET, matricule S/29 910, pour:

"Sous-officier mitrailleur courageux et plein de sang-froid; en Corée, au service des Nations-Unies. A participé aux violents et victorieux combats livrés à Chatkol en mars-avril 1953, contre un ennemi agressif et fanatique. A été blessé à son poste, par une bombe de mortier ennemi, dans la nuit du 7 au 8 avril 1953".

Même distinction au

- Caporal R.J. BERVOETS, matricule S/45 392, pour: "En Corée, au service des Nations-Unies. A Chatkol, le 8 avril 1953, alors qu'il se trouvait au poste de sécurité de sa compagnie, fut attaqué par un ennemi supérieur en nombre et grièvement blessé. Continua à se servir de son arme automatique."

Même distinction au

- Caporal M.C. GIELEN, matricule S/42 764, pour: "Tireur mitrailleuse en Corée, au service des Nations-Unies. S'est distingué au cours des victorieux combats livrés à Chatkol en mars-avril 1953, contre un ennemi fanatique; blessé au début de l'opération au cours de l'attaque chinoise du 18 au 19 avril, a continué à assurer sa mission ; s'est présenté volontairement pour aller rechercher un blessé ami en avant de notre position; ne se laissa évacuer qu'à la fin du combat".

 

Les dispositions de l'arrêté n° 2 645 du 1 mars sont abrogées et remplacées par: La décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage, avec palme est décernée au:
- 1er Sergent J.J.A.V. HARDIQUEST, matricule S/44 854, pour:

"En Corée au service des Nations-Unies, a participé avec bravoure et sang-froid à de nombreuses patrouilles. Chef de section de fusil-mitrailleur, au cours des violents et victorieux combats livrés à Chatkol en mars-avril 1953, fut blessé au début de l'attaque chinoise le 8 avril 1953; refusa de se laisser évacuer et continua le réglage du tir de sa section, sous un feu violent d'artillerie et de mortiers".

Mëme distinction au:

- Soldat J.B. BUSSCHOTS, matricule S/47 385, pour: "En Corée, au service des Nations-Unies. Blessé une première fois à Chatkol le 8 avril 1953, en se rendant à une unité voisine sous un feu violent d'artillerie et de mortiers, continua sa mission; blessé une seconde fois, refusa de se laisser évacuer avant la fin de l'attaque ennemie".

 

La décoration militaire de 2e classe, pour acte de dévouement, est décernée, au:

- Sergent P.G. VAN BESSELAER, matricule S/36 699, pour: "Infirmier au Corps des Volontaires en Corée, au service des Nations-Unies. A fait preuve d'un courage et d'un sang-froid exceptionnels dans la nuit du 2 au 3 décembre 1951, en se rendant au péril de sa vie dans un champ de mines devant les positions, afin de porter secours à huit blessés d'une patrouille de reconnaissance".

 

La croix de guerre 1940 avec palme est décernée au:

- 1er Sergent M.L. DE HAES, matricule S/27 808, pour: "Sous‑officier observateur MO 81 , en Corée, au service des Nations-Unies. S'est particulièrement distingué au cours des victorieux combats livrés à Chatkol en mars-avril 1953, contre un ennemi fanatique, notamment au cours de l'attaque chinoise des 8, 18 et 19 avril, se portant d'initiative à plusieurs reprises, sous un feu violent aux endroits exposés où il put mieux diriger le feu des MO 81; son mépris du danger a contribué à faire échouer plusieurs assauts ennemis. Fut dix sept mois en première ligne". (Moniteur du 29 septembre 1954).

 

Par arrêté royal n° 2 848 du 15 mai 1954, la croix de guerre 1940 avec palme est décernée au:

- Sous Lieutenant R.C.A. BARNIR, matricule S/70 780, pour: .

"Chef de peloton en Corée, au service des Nations-Unies, a montré au feu les plus belles preuves de courage et de décision. Chargé de l'attaque de nuit d'une position fortifiée chinoise à Kojak-Kol le 24 juillet 1952 et bien que le peloton chargé de soutenir sa progression ait été arrêté et ait dû se replier en raison des pertes subies, a continué son attaque avec habilité et persévérance malgré les barrages d'artillerie et de mortiers concentrés sur son peloton. S'est emparé de haute lutte de l'objectif visé et a ramené dans les lignes, avec ordre, son peloton et tous ses blessés".

Même distinction au:

- 1er Sergent R.G.G. GADEYNE, matricule S/12 253, pour:

"En Corée, au service des Nations-Unies, depuis plus de deux ans, successivement comme chef de section et puis comme adjoint de peloton. A participé à toutes les opérations du Corps et à de très nombreuses patrouilles de jour et de nuit montrant en toutes circonstances: autorité, sang-froid et détermination. Le 13 octobre 1951, notamment à Haktang-Ni, alors qu'il était chef de patrouille, réussit par son action déterminée et habile à remplir intégralement la mission qui lui était dévolue et à dégager son unité malgré le feu nourri de mortiers et d'armes automatiques, l'entourant de trois côtés".

 

Même distinction au:

- Caporal H.H. LAMBERT, matricule S/33 902, pour

"En Corée, au service des Nations-Unies. Le 9 avril 1951 participa comme volontaire à 1a première patrouille de nuit au-delà de l'Imjin. Le 26 avril 1951, fut le premier à engager le combat contre des forces chinoises qui attaquaient la position de la compagnie B, dirigea avec sang-froid le tir de l’équipe de fusiliers-mitrailleurs qu'il commandait, infligeant des pertes sévères à l'ennemi. S'est encore distingué le 1 juin 1951, en protégeant par le feu précis de ses armes, le repli d'un peloton de sa compagnie".

(Moniteur des 20 et 21 septembre 1954).

 

Par arrêté royal n° 3 277 du 3 novembre 1954, est nommé chevalier de l'Ordre de Léopold II le:

- Sous-Lieutenant A. BEAUSCH, pour: Le courage et le dévouement dont il a fait preuve en Corée, au service de l'Organisation des Nations‑Unies. A été blessé au cours des opérations".

(Moniteur du 10 novembre 1954).

 

La disposition de l'arrêté royal n° 2 538 du 26 janvier 1954 octroyant la décoration militaire de 2e classe, pour acte de bravoure et de courage au:

- Sergent K.H. LEYS, est abrogée, l'intéressé s'étant déjà vu décerner la décoration avec palme et attribution de la croix de guerre 1940 avec palme, par arrêté royal n° 3 097 du 11 août 1954.

(Moniteur du 16 décembre 1954).

 

Par arrêté royal n° 3 377 du 4 décembre 1954, la croix de chevalier de l'Ordre de Léopold II est décernée à titre posthume, au: Caporal assimilé sergent E.J.J. BOVING, matricule S/57 745, du Corps de volontaires, pour la Corée.
(Moniteur du 12 janvier 1955).

 

Par arrêté royal n° 3 516 du 5 février 1955, la décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage est décernée au:

- 1er Sergent commissionné R.V. VERBIEST, matricule S/34 683 pour:

"Le 10 septembre 1954, en Corée, remarquable par son courage, son calme et son dévouement, n'a pas hésité au péril de sa propre vie, et dans les circonstances les plus difficiles, à plonger dans une rivière afin d'essayer de sauver la vie à un militaire grec. Par cette action, s'est montré un exemple de sentiment du devoir et de véritable camaraderie". (Moniteur du 5 octobre 1955).

 

Par arrêté royal n° 3 585 du 7 mars 1955, la croix de guerre 1940 avec palme est décernée au:

Capitaine R. LAMOULINE, matricule 46 092, pour:

"Au cours d'un séjour de quatorze mois en Corée, au service des Nations-Unies, a rempli pendant huit mois, les fonctions de chef de peloton et pendant six mois, celles de commandant de compagnie. A rempli ces deux fonctions avec un égal mépris du danger, une compétence et une autorité remarquables. S'est particulièrement distingué par son allant et son sang-froid au cours d'un raid de compagnie, en ramenant la totalité de son effectif, quoique fortement handicapé par la présence de nombreux blessés".

(Moniteur des 10 et 11 octobre 1955).

 

Par arrêté royal n° 3 585 du 7 mars 1955, la croix de guerre 1940 avec palme est décernée au:

- 1er Sergent J.G.L. DELCOURT, matricule S/24 048 et au 1er Sergent A.J.C. KOCKS, matricule S/24 039, pour:

En Corée, au service des Nations-Unies. Lors de l'offensive ennemie d'avril 1951, alors qu'il faisait partie d'un peloton chargé d'une patrouille particulièrement dangereuse, tombée dans une embuscade, a dirigé sa section avec un sang-froid, un calme et des qualités de jugement exceptionnels. Blessé par balle au combat rapproché, a encore aidé cinq hommes à échapper à l'anéantissement, l'ennemi attaquant à la baïonnette. N'a eu lui-même la vie sauve qu'après avoir traversé, â la nage, le fleuve qui le séparait de la position amie".

Même distinction en faveur du:

- Sergent A. DESAEGER, matricule S/36 930, pour: Chef de pièce MO 60, au service des Nations-Unies. S'est particulièrement distingué à Chatkol lors des violents et victorieux combats livrés en mars-avril 1953 contre un ennemi agressif et fanatique. A participé volontairement à de nombreuses patrouilles faisant preuve, au cours de chacune d'elles, d'un sang-froid et d'une audace remarquables".

(Moniteur des 10 et 11 octobre 1955).

 

Par arrêté royal n° 3 586 du 7 mars 1955, la décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage,

avec palme, est décernée au:

- 1er Sergent E. GUILLAUME, matricule S/01 235, pour: En Corée, au service des Nations-Unies. S'est particulièrement distingué comme chef' de section par son allant et son esprit combatif, au cours d'un raid de peloton, le 12 septembre 1952 à Chokko‑Ri. Grièvement blessé lors de ce raid, a rejoint son unité avant la guérison complète de sa blessure, donnant ainsi un bel exemple de courage moral".

 

La disposition de l'arrêté royal n° 2 844 du 15 mai 1954,est abrogée et remplacée par La décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage, est décernée au:

- Caporal A.G. GANSEMANS, matricule S/40 698, pour:

"En Corée, au service des Nations-Unies. Participant à une patrouille de combat sur une position chinoise, à Sangdong-Ni le 2 juin 1953, protégea par le tir efficace de son arme, son chef de patrouille qui venait d'être blessé à bout portant et a permis le retour de ce dernier dans nos lignes. A tué un ennemi au cours de cette action. A été blessé le 3 juillet à Chatkol, au cours d'une mission d'observation avancée, sous le feu de l'artillerie ennemie".

 

Par arrêté royal n° 3 753 du 9 mai 1955, la décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage, est décernée au:

- Sergent R. NODDYN, matricule S/37 659, pour:

"Le courage et le dévouement dont il a fait preuve en Corée, au service de l'Organisation des Nations-Unies. A été blessé au cours des opérations".

(Moniteur du 2 au 4 novembre 1955).

 

Par arrêté royal n° 3 983 du 11 août 1955, est nommé chevalier de l'Ordre de Léopold II, le:

- Capitaine A.E.C. VAN WYNDENDAELE, pour:

"En Corée, au service des Nations-Unies. Pour le dévouement et la discrétion avec lesquels il exerça ses délicates fonctions d'adjudant-major adjoint. En outre, prit part avec enthousiasme à de nombreuses opérations du bataillon".

(Moniteur des 7 et 8 novembre 1955).