Thumbnail
NL / FR / EN

 

Distinctions honorifiques

Page 6
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

 

Thumbnail
Thumbnail
 

 

 

 

 

Thumbnail Momenteel alleen in de franse versie
Thumbnail
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 
 
 


Même distinction en faveur du :

- Sergent A.O.D. DUFRASNE, matricule S/48 154, Pour :

"En Corée, au service des Nations Unies. Lors de l'attaque chinoise dans la nuit du 18 au 19 avril 1953, a volontairement prolongé son service dans un poste d'écoute fortement bombardé par l'ennemi, de 19 heures à 4 heures ; s'est ensuite porté volontaire pour une patrouille de net­toyage dans le no man's land. S'est encore distingué à Chatkol, le 3 juillet 1953, au cours d'un raid contre un avant poste chinois. A été grièvement blessé en montant à l'assaut du poste ennemi .

 

Même distinction en faveur du

Sergent R.O. MICHEM, matricule S/33 921, pour :

"En Corée, au service des Nations Unies, s'est présenté volontairement pour une patrouille désignée pour établir le contact.

"Grenadier d'assaut de la section Leys au cours de l' opération Moonlight, a été blessé à quelques mètres des tranchées ennemies par l'explosion d'une grenade. Chef de section au cours des violents et victorieux combats livrés à Chatkol en mars avril 1953, contre un ennemi agressif et fanatique, conduisit ses hommes avec brio la nuit du 18 au 19 avril, ordonnant le feu des armes de sa section malgré le violent bombardement, contri­buant ainsi sérieusement à l'échec de l'assaut ennemi. Grièvement blessé au cours de cet engagement continua sa mission jusqu'à la retraite de l'adversaire".

Même distinction en faveur du :

- Sergent F.A. VANDERNAUWAERT, matricule S/42 614, pour : En Corée, au service des Nations‑Unies, le 10 juin 1953 à Chatkol, passa volontairement vingtquatre heures dans les positions ennemies ; à l'issue de ce raid audacieux, a rapporté d'importants renseignements sur des organismes ennemis inconnus jusqu'alors. Le 3 juillet, de nouveau à Chatkol, en charge d'un des détachements d'assaut d'un raid contre un avant‑poste chinois, a entraîné ses hommes avec une vigueur remarquable et le plus parfait mépris du danger ; sa décision et son audace ont assuré au raid une réussite parfaite causant de lourdes pertes en hommes et en matériel à l'ennemi".

Même distinction en faveur du :

- Caporal A.V.A. BEECKMAN, matricule S/47 585, pour :

"Gradé au service des Nations‑Unies, remarquable par son courage et son mépris total du danger, toujours volontaire pour les missions dangereuses, le 3 juillet 1953 à Chatkol (Corée) au cours d'un raid contre un avant poste chinois, a participé par son audace et son entrain habituels à l'assaut du poste et à la destruction de sa garnison. S'était déjà particulièrement distingué le 10 juin 1953 en restant volontairement vingt quatre heures dans les positions ennemies à l'issue d'un raid audacieux, rapportant d'importants renseignements sur des organismes ennemis inconnus jusqu'alors".

Même distinction en faveur du :

Caporal L. DE GRIECK, matricule S/40 465, pour :

"En Corée, au service des Nations‑Unies, de garde à Chatkol dans la nuit du 24 au 25 mars 1953 au poste d'écoute entre la compagnie C et son poste de sécurité, a été sou­mis à un raid chinois et encerclé avec son camarade de garde. Est resté sur place afin de pouvoir préciser le nombre d'ennemis les encerclant et transmettre les renseignements au poste de sécurité et à la compagnie. Recevant l'ordre de repli, l'exécuta avec son camarade, avec le plus grand sang‑froid, alternant le feu et le mouvement provoquant ainsi des pertes à ses agresseurs, S'était déjà signalé la nuit du 8 au 9 mars par sa belle conduite au même poste malgré de violents bombardements".

Même distinction en faveur du :

- Soldat J.A.DECOSSAUX, matricule S/40 482, Pour :

"Soldat remarquable de courage et de sang‑froid en Corée au service des Nations‑Unies. En charge d'un lance flammes, s'est distingué une première fois le 20 mai 1953 en carbonisant à bout portant, cinq chinois d'un groupe ennemi qui tentait de contre‑attaquer nos détachements d' assaut. Est chaque fois rentré avec son appareil au complet quoiqu'étant autorisé à l'abandonner lors du décrochage. S'était déjà signalé comme volontaire lors des travaux de fortification de l'avant poste Olga (Carol) du 10 au 1 3 avril 1 953" .

(Moniteur du 28 juillet 1954).

 

Par arrêté royal n° 2 687 du 19 mars 1954, la dis­position de l'arrêté royal n° 2 168 du 15 septembre 1953,

est abrogée et remplacée par : Est nommé chevalier de l'Ordre de Léopold II avec palme et attribution de la croix de guerre 1940 avec palme, le :

Sous Lieutenant T.M.E.G. PACQUES, pour :

"Chef de peloton de fusiliers en Corée, au service des Nations‑Unies, remarquable par son courage et son sang froid. A dirigé d'innombrables patrouilles avec une audace et une conscience professionnelle extraordinaires. Ayant été blessé le 4 février 1953 et ayant appris que le bataillon remontait en ligne dans un secteur exposé, s'est évadé de l'hôpital sans être guéri, afin de pouvoir reprendre le commandement de son peloton et s'y distinguer de nouveau à Chatkol, au cours des violents et victorieux combats livrés en mars‑avril 1953 contre un ennemi agressif et fanatique, notamment le 19 avril, en confirmant ses grandes qualités de chef et de conducteur d'hommes malgré les violents bombardements ennemis.
"Il prendra rang dans l'Ordre à la date de ce jour".

(Moniteur du 8 septembre 1954).

 

Par arrêté royal n° 2 687 du 19 mars 1954, la disposition de l'arrêté royal n° 403 du 15 janvier 1952,

est abrogée et remplacée par : Est nommé chevalier de l'Ordre de Léopold II avec palme et attribution d'une palme supplémentaire sur le ruban de la croix de guerre 1940, dont il est déjà titulaire, le :
- Lieutenant E.A.F. GAILLY Pour :

"En Corée, au service des Nations‑Unies, a commandé sa compagnie à Chatkol, pendant les combats livrés en mars avril 1953, à un ennemi agressif et fanatique, affirmant son mépris du danger en se portant toujours aux points les plus exposés, d'où il pouvait le mieux diriger la bataille. A été un des artisans des succès remportés par le bataillon. Exécuta de nombreuses patrouilles d'avril à la mi juillet 1953. Y fut un exemple d'agressivité, notamment le 7 mai, où il laissa calmement approcher l' ennemi à vingt mètres avant d'ouvrir le feu. Couvrit en suite par grenades et rafales, le repli de la patrouille. Avait déjà été blessé au cours des opérations à Hak­tang-Ni le 13 octobre 1951. Il prendra rang dans l'ordre à 14 date de ce jour".

(Moniteur du 8 septembre 1954).

 

Par arrêté royal n° 2 849 du 15 mai 1954, la dé­coration militaire de 2e classe pour acte de courage, avec palme,

est décernée au : - Soldat H.J. VAN GEEL, matricule S/30 807,pour :

"Soldat remarquable par son courage et son sang froid. A Chatkol (Corée) au service des Nations Unies, s'est "particulièrement distingué au cours des violents et victo­rieux combats livrés en mars‑avril 1953 à un ennemi agressif et fanatique, notamment dans la nuit du 13 mars, son poste de sécurité ayant été attaqué par une force chinoise supérieure, la repoussa à la grenade ; ayant reçu l'ordre de se replier, fut blessé au cours du repli,".

(Moniteur du 10 septembre 1954, page 6 320).

 

Par arrêté royal n° 2 705 du 19 mars 1954, a dé­coration militaire de 1ère classe, pour acte de courage, avec palme, est décernée au : Sous Lieutenant J.A. DE KEYSER pour :

"Chef de peloton de fusiliers, en Corée, au service des Nations‑Unies, remarquable par son calme, son mépris du danger et sa haute conception du devoir. S'est spéciale ment distingué à Chatkol dans un secteur particulière ment, exposé, lors des violents et victorieux combats livrés à un ennemi agressif et fanatique, ainsi qu'au cours de nombreuses missions dangereuses pour lesquelles il s' était offert. Fut blessé à l'ennemi le 3 juillet 1953".

 

La décoration militaire de 1ère classe, pour acte de dévouement, est décernée au :

- Capitaine médecin R,P.M. DELILLE, pour :

"Officier médecin en Corée, au service des Nations‑Unies, remarquable par son calme, sa compétence et son dévoue"ment. Excellent organisateur, était en charge du Special Station des échelons arrières. A toujours d'initiative rallié l'Aid Station avancée, chaque fois qu'une recrudescence d'artillerie lui indiquait qu'une action dans notre secteur était imminente, pour donner, avec plus de célérité, les soins aux blessés. A sauve: ainsi la vie à de nombreux blessés, par ses interventions rapides et efficaces, particulièrement à Chatkol,

 

Par arrêté royal n° 2 705 du 19 mars 1954, la décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage,

avec palme, est décernée au : Sergent M.J. SCHMITZ, matricule S/44 876, pour :

"Gradé, remarquable par son courage en Corée, au service des Nations‑Unies. S'est particulièrement distingué à Chatkol, lôrs des violents et victorieux combats livrés en mars avril 1953, â un ennemi agressif et fanatique, notamment dans la nuit du 18 au 19 avril, en continuant à assurer la coordination et l'approvisionnement de ses deux mitrailleuses, malgré la blessure reçue au début du combat. S'est ensuite porté comme volontaire pour aller chercher deux blessés en avant des lignes et les ramener, ne se laissant évacuer lui même que l'opération complètement terminée".

 

La décoration militaire de 2e classe, pour acte de dévouement, est décernée au :

- Capitaine C.A.J. DOURIET, pour :

"Au cours d'un deuxième séjour en Corée, au service des Nations‑Unies, a rempli avec compétence et dévouement pendant trois mois, les fonctions d'officier de liaison près des autorités supérieures américaines et pendant 10 mois, celles de S3 du bataillon. Sa connaissance approfondie du métier militaire et des services d'Etat Major, jointe â son grand souci du travail ordonné et bien fini, ont grandement contribué à la bonne marche et à la haute réputation du Corps des Volontaires pour la Corée. Est titulaire de la Bronze Star Medal pour services rendus. Fut blessé lors de l'attaque du 18 au 19 avril. Amené au P.C. de la compagnie, pour y recevoir les premiers soins refusa de se laisser soigner et retourna à son poste de combat jusqu'à la fin de l'opération. Ne se laissa soigner que le dernier de la compagnie".

(Moniteur du 11 septembre 1954) .

 

Par arrêté royal n° 2 785 du 9 avril 1954, la croix de guerre 1940 avec palme est décernée au :

- 1er Sergent J.J. HOUTHUYS, matricule S/31 097, pour :

"Adjoint de peloton T.S. en Corée, au service des Nations-Unies. S'est particulièrement distingué au cours des violents et victorieux combats livrés â Chatkol en mars "avril 1953 à un ennemi agressif et fanatique, notamment au cours de l'attaque chinoise du 18 au 19 avril, en assurant sans arrêt et d'initiative, sur la position forte­ment bombardée, le bon fonctionnement du réseau radio et en aidant à l'évacuation des blessés. En première ligne vingt neuf mois, a déjà fait l'objet d' une première citation à l'ordre du jour du Corps, pour on intrépidité en avril et en octobre 1 951 " (Moniteur du 12 septembre 1954).

 

Par arrêté royal n° 2 785 du 9 avril 1954, st autorisé à apposer une palme supplémentaire sur le ruban de la croix de guerre 1940, le : Capitaine P.C.M. FRANCISSE, matricule S/45 645, pour :

"Officier d'un courage et d'un moral magnifique, en Corée, au service des Nations Unies. Déploya dans les fonctions de commandant en second, puis de commandant de compagnie, une activité et une compétence remarquables, notamment au cours des combats de Haktang Ni, où il contribua par son courage et son sang froid à la brillante résistance de sa compagnie". (Moniteur du 12 septembre 1954).

 

Par arrêté royal n° 2 948 du 16 juin 1954, la décoration militaire de 2e classe, pour acte de courage,

est décernée au : - Caporal E.L.G. ABRAHAM, matricule S/39 561, Pour : . fut blessé lors de l'attaque du 18 au 19 avril. Amené au P.C. de la compagnie, pour y recevoir les premiers soins refusa de se laisser soigner et retourna à son poste de "Le courage et le dévouement dont il a fait preuve en Corée, au service de l'Organisation des Nations Unies. A été blessé au cours des opérations". (Moniteur du 18 septembre 1954).